15/12/2008

Ma ville, elle est mieux que la tienne, c'est prouvé



Les morceaux de ce genre, à savoir ceux qui parlent d'une ville, sont souvent réussis. Ou pas. En France, c'est souvent raté, surtout quand ça commence à parler de département, sauf pour les additions. Et même quand ces messieurs en parlent pour dire qu'une ville est naze, c'est bien aussi. J'en fais l'implacable démonstration dans trois lignes.

Je ne sais pas trop si ce morceau est produit par Lil' Fame, mais peut être, ça serait bien que tel soit le cas. Ajoutons le donc au New York de Sinatra, Ja Rule, Nas, du Dogg Pound, au SF de San Quinn et ses amipotes, et au LA LA de CNN & Tragedy.

14/12/2008

Le Jour du Seigneur part 8




Blasphème, apostasie & hérésie pour un dimanche réussi.

13/12/2008

Je m'en étais surtout rendue compte sur ton blog




Ça manquera sûrement de mots, certainement, certainement. C'est un album entier, pour sûr.
Et par entier, oui oui, j'entends que toutes les chansons sont bien présentes. 
Mais aussi & surtout que c'est entièrement bien. 
Et comme ça n'aura pas l'écho mérité, bien, faisons le un peu ici, peu ici, peu ici.

11/12/2008

Les enfants qui mentent ne vont pas au paradis



Tu connais pas le principe ? 5 mecs partent dans un endroit genre Miami, Rio et voilà, je suis lancé pour faire un grand écart. Le principe du même nom de morceau, mais de deux groupes qui sont diamétralement opposés.

Pensez donc, d'un côté, les californiens d'Hip Hop Kclan, que tout le monde a oublié dans le monde de l'internet, alors qu'il y a pas si longtemps, ce même monde etait tout fier de possèder plein de cdr de ces gens là. Les 3/4, c'etait des mp3, ouais. De l'autre, venant sans doute d'Harlem, un rescapé des Diplomats, que personne ne désire plus parce que, déjà le groupe n'existe plus que dans les coeurs de certains soldats, et d'autre part, parce que 40 Cal n'a jamais vraiment réussi à s'imposer dans les 2 aortes ventrales des autres dans ses petites escapades en solos. Et je ne parle pas de qualitatif, non non, la série Trigger Happy était pas mal, son dernier solo/tape/album, pareil.

Leur seul point commun est finalement d'avoir été adulé par les mêmes gens, en décalé,  et si je dis ça, c'est pas pour être méchant, je m'inclue sans trop avoir de problème dans son constat, mais je suis fidèle, une bonne pâte, alors j'écoute encore, tout, et je suis récompensé dans cette quête, avec ce principe de morceau ayant décidés de s'appeler pareil. Et là, ou c'est super marrant, c'est que le nom du morceau est super ridicule. Putang, oh non, ce n'est pas un marseillais qui est déçu de ne pas avoir encore attendu The Cure de Rza, c'est juste un truc hispanique à la con dont je n'ai pas tellement compris le sens sur Urban Dictionnary.





Bon, pour finir la semaine, un album super, que j'ai découvert y'a une heure, mais comme je vais le donner en entier, on disait que ça fait 10 ans que je l'ai et que je l'ai acheté lors d'un de mes fréquents séjours à la Nouvelle Orléans. Bon, ce n'est pas le même J-Dawg, petit copain de Slim Thug au sein des très copains de Slim Thug, les Boss Hogg Outlaws, mais la moitié du groupe Black Menace, qui a sorti un album très bon aussi, un an avant celui qui arrive dans l'article. "Drama time", que lui je connais depuis longtemps, au moins 3 mois.

Le petit descriptif qui provient de l'endroit ou je l'ai trouvé :

"J-Dawg is a rapper from New Orleans, LA. He is known for his violently themed fast paced tongue twisting flows. He is also one half of the group, Black Menace. This album was released in 1997 on Big Boy Records. Production was excellently done by Precise, Ice Mike and David Faulk. The beats are made to bang and they fit J's style perfectly."

Excellent "spot" d'ailleurs, vous pouvez vous y rendre et le remercier en cliquant sur la chose en anglais qui suit : Deadly Grounds.


16/11/2008

Le Jour du Seigneur Part 7



Les pas gentils de Houston, G-Rapp, producteur des méchants Street Military et Z-Ro qui même si il chante bien peut aussi tabasser un flic devant sa fille et une petite caméra de police. Crooked Officer. Dualité, les refrains, bam bam, et le refrain, une petite caresse. Avant la matraque qui n'oublie jamais de revenir. Comme Z-Ro et la prison.

Miséricorde est le dimanche, 1999 loin c'est.

12/11/2008

The Nearly Shondrae Bangladesh Crawford Anthology (2011 Reissue)



Après avoir lu l'interview sur Tsugi, j'ai eu une petite envie, rassembler rapidement son travail et proposer une petite anthologie de ses travaux. Presque, parce qu'il manque quelques productions, notamment pour Chopper Young City (qui toutefois ont été postées sur ce même blog il y a des années de ça), Gangsta Boo et un japonais aussi. Rapidement, oui, comme l'artwork, fait en 30 secondes, mais avec une grande influence du travail de So-Me, et ça se sent. J'ai évité de mettre des morceaux avec DJ dessus, y'en a quand même un ou deux, mais ça reste léger, comme quelques morceaux qui ne sont pas vraiment QUALITER CD comme dirait ce con de Popof.

Pour un portrait en bonne & due forme, vous avez Wikipédia. Ne m'emmerdez pas. Tas de cons.

The Nearly Shondrae Bangladesh Crawford Anthology (2011 Reissue)

8Ball & MJG - Get Low
8Ball & MJG - Don't Make
8Ball & MJG - Forever (feat LLoyd)
8Ball & MJG - Intro
8Ball & MJG - Living Legends (Interlude)
8Ball & MJG - You Don't Want Drama
112 - Closing the Club (feat Three Six Mafia)
Ayanna - Shake ya Fatty
Bangladesh - Girls Love Me (feat Rick Ross & Busta Rhymes)
Beyoncé - Vidéo phone
Beyoncé - Diva
Busta Rhymes - I got Bass
Charlie Mackenroe - A Millie
Charlie Mackenroe - Bingo
Charlie Mackenroe - Cook
Charlie Mackenroe - Trunk Rattle
Charlie Mackenroe - Whats up it is
Ciara - Hotline
Cupid - Spin the Bottle (feat Shorty da Kid)
Dem Franchize Boys - Talkin' out da Side of ya Neck
I-20 - Slum (feat Shawna & Tity Boi)
Kelis - Bossy (feat Too $hort)
Kelis - Aww s***! (feat Smoke)
Kelis - Handful
Lil Wayne - A Milli
Lil Scrappy - Pussy poppin'
Ludacris - Comin 2 America
Ludacris - 1st & 10
Ludacris - Go 2 Sleep
Ludacris - Get the Fuck Back
Ludacris - Freaky Thangs (feat Twista & Jagged Edge)
Ludacris - Block Lockdown (feat I-20)
Ludacris - Ho
Ludacris - Stick'Em Up
Ludacris - U Got a Problem
Ludacris - What's Your Fantasy
M.I.A - Hit That
Missy Elliot - Click Clack
Muffy - Dope Boi
Muffy - Gone Hate
N2U - Beauty
One Chance - So emotional
Petey Pablo - Vibrate (feat Rasheeda)
Shanell - Get it (feat Too $hort)
Shawna - RPM (feat Ludacris & Twista)
Sterling - Can't Run
Tay Dizm - Beam Me Up (feat Rick Ross & T-Pain)
Tha Dogg Pound - Make dat Pussy Pop (feat Paul Wall)
Turf Talk - Hubba Rock (feat San Quinn & Mac Dre)
Willy Northpole - Get Up, Get Down (feat Chingy)
Young Chris - Ghetto Girl (feat Mase)
Young Gunz - Same Shit Different Day
Yung Wun - I Tried To Tell Ya



Un petit merci aux quelques personnes qui m'ont aidé à rassembler tout ça. Et gros haut Bryan Adams.

10/11/2008

Le jour du Seigneur en retard part 6



Beau comme un parking de supermarché un jour férié.


Votre astuce pour jouer les vamps sur le sable chaud ?

- Impossible, je fais 50 kilos, je suis blanche comme un linge et plus plate que plate… Si je veux me la jouer, je sors ma guitare.

08/11/2008

Learn to switch your style up and go Northpole



Le petit protégé de Ludacris, qui s'associe avec le petit protégé de Dieu, qui va devenir bientôt, si les cieux sont cléments, une superstar des refrains pour ses petits copains rappeurs de la ville de Coca Cola. Mi Trance rap, mi Emo rap, mais pas mi laid comme Cyrus. De toute beauté. B.O.B n'aura besoin d'aucun soutien pour sortir son album et en faire une pleine réussite, il n'en va pas de même pour le petit Willy, qui sans le soutien de Bangladesh, Ludacris et d'autres, aura bien du mal à marquer son temps. Mais savoir s'entourer dans le rap, c'est un plus, comme le petit lard autour de son fagot d'haricots.


Maintenant, rentrons de plein pied dans l'Emo rap. Et une chanson Emo sans très, c'est Trae Rare. Sûrement que les puristes ont une définition très définitive de ce qu'est une chanson d'Emo Rap, un cahier des charges très strict. Je m'en Obamats les couilles comme d'un 4 novembre. L'être ou pas, elle le peut, si elle le veut, elle peut bien faire ce qu'elle veut, l'émotion n'accepte pas les contraintes et Dieu a ainsi voulu que je termine cette phrase comme je le peux.

07/11/2008

En attendant que le monde change radicalement.




"Vous savez, je ne sais même plus ce que j'écris, je ne sais plus rien, je ne me relis même pas, je ne me corrige pas. J'écris seulement pour écrire, pour m'entretenir avec vous un peu plus longtemps..."

Voilà, comment s'achève, en substance, le premier roman de Fédor Dostoïevski. Un vrai combattant, la Russie, sans les putes blondes, sans l'UFC. De la poésie, mais sans vers, juste une belle correspondance désintéressée avec une fille, une fille bien trop jeune pour espérer s'y retrouver. Dedans.

Je viens de remarquer avec peine & regrets, un crime &  sûrement mon châtiment, une sale histoire, que ma chère amie, ma tendre bien aimée bannière a décidé de s'en aller, sans prévenir, pour laisser un espace blanc, vierge. Fini le mouvement, l'éternel recommencement, les vas & viens, la joie, plus qu'un territoire à reconquérir.


Léo Ferré, la littérature russe, des histoires internes d'agencement, est-ce vraiment le bon angle d'attaque pour retrouver une position préférentielle auprès de la jeunesse ? La question n'en est pas vraiment une, la réponse est évidente, autant que la future qualité du prochain album de Booba. La meilleure chose à faire, je la connais, ce serait de proposer une exclu de 0.9, malheureusement, je n'en ai pas. J'ai juste ce bon morceau produit par Dj Khalil, de ce crew qui représente bien l'Amérique. C'est moche. Merci John.


Qui peux me stopper ? Tout le monde. M'arrêter ? Pareil, Maitre Gims, c'est bien, il croît encore à ça, comme La Fouine. D'ailleurs, je pourrais presque faire un parallèle entre les deux, si la théorie dans le rap français arrivait encore à m'intéresser. Mais finalement, mis à part qu'ils savent rapper tous les deux et possèdent plus de flows que la majorité des rappeurs français pour qui la technique passe au second plan, l'analogie, la plus intéressante serait de le rapprocher du Célèbre Bauza, pourquoi ? Je vais pas te le dire.


Edit : Le petit passage de merde sur la bannière, je devrais l'effacer, vu que celle ci fonctionne à merveille, mais je vais le laisser quand même.

28/09/2008

Le jour du Seigneur part 5



Dimanche, les longues balades le long de l'eau, et puis Cam'ron, qui aime en bon 80's baby piocher ci & là, dans les classiques Cold Chillin' pour en faire des morceaux de qualité que les jeunes des années 00 pensent nouveaux.

24/09/2008

Michel Tueur & The Click



Normalement, si vous venez ici, vous savez déjà que cet album défonce, bien que je n'en ai point parlé. Si vous ne le savez pas, vous foutez quoi ici ?

Killer Mike, selon ce que j'ai entendu dans les couloirs de l'industrie s'est inspiré de ma série "Le jour du Seigneur part 1 & aussi le 2, le 3 et le 4" pour instaurer son "Sunday Morning Massacre". Américain copieur, Américain voleur un jour, Américain copieur, Américain voleur toujours. Le but non avoué de cette entreprise, c'est d'à chaque fois faire des freestyles qui surpassent les morceaux originaux, là, ou c'est le plus réussi, c'est évidemment sur "My president" de ce nul de Young Jeezy. En deuz', Jockin Jay Z, ou faut le dire, Jay n'est malheureusement pas à la hauteur du beat. Le reste, y'en a 4, c'est un peu pareil mais je n'ai plus connaissance de la base des bases des morceaux et de leurs paroliers de rap d'origine. 

Comme c'est chiant d'aller les récupérer un à un, j'ai fait l'effort de regrouper les 6 premières semaines. Tenez donc.


Les reformations & concerts retrouvailles, c'est à la mode, la poussière, aussi, alors, j'y vais de ma petite contribution. C'est surtout pour tester mon imprimante All-in-One et me la raconter avec un fanzine de 1995 et son petit dossier La Cliqua. L'époque, où les gens achetaient les disques, et même les magazines qui allaient avec. 





20/09/2008

Le jour du seigneur part 4



Écoute fils,  voici l'wikipédia, pas la peine de broder :

Crime Pays is rapper Cam'ron's upcoming sixth album. It was originally expected to be released in spring, 2007 but was postponed several times. Cam'ron stated on Dipset Radio in July that the new release date would be sometime in November 2008. Possible guests include Hell RellJ.R. Writer40 CalAkon and Styles PCam'ron has stated that neither Juelz Santana or Jim Jones will make appearances on the album due to the recent Dipset falling-out. Crime Pays is considered to be the most anticipated album from a member of The Diplomats this year.

Pour accueillir dignement le nouveau album de Cam'ron, replongeons dans la désuétude du seigneur et du monde des samples. Cette fois-ci, c'est le morceau Just us de la mixtape Public Enemy #1 qui est visé. Mais qu'est-ce que tu croyais ? Qu'on allait rester là à se parler de chevelus ? Voyons, ici, c'est pas le genre, c'est selon.


T'as pas besoin de dessin, pas besoin d'une putain d'esquisse, cet album de Cam'ron sera aussi froid que des regards sans yeux doux, preuve ce morceau complètement hors de toute tendance qui n'a pas eu le moment de gloire qu'il mérite. Au bout du tunnel, oui, mais le réseau s'élargit, de jour en jour, oh,  bientôt de nouvelles tueries.

19/09/2008

On disait je m'etais suicidée sur ton blog



Ma dernière apparition ici était pour la moins confuse, je n'ai pas dans l'habitude de vouloir réparer mes erreurs mais plutôt de m'y embourber avec classe. Celle là, peut être le sera t'elle encore plus. Je dois rester focus comme Henry Ford, et ne pas penser que l'économie mondiale s'écroule là, sous nos yeux. Être conscient, non, je m'en branle aussi, c'est juste un petit trick pour attirer des cinglés des recherches Google.

Alors, mon obsession du moment, c'est Keri Hilson, et c'est bien que je m'en occupe, dans son pays, chez elle, son sang, les affaires ne sont pas au beau fixe, son single "Energy" n'a pas convaincu les gens, pourtant le clip, dedans, elle a une super robe dos nu mais sur ses seins et elle fait des sortes de mouvements avec les épaules pour qu'on voit un bout de loche, elle fait aussi de la boxe et elle gagne à la fin. C'est vrai que ce morceau, il est raté.

En ouvrant cette fenêtre, je voulais également faire un parallèle entre la récession et l'utilisation de l'autotune dans le rap en dressant une liste des valeurs sures l'utilisant, selon un calcul assez savant. Les admis seraient Lil Wayne, Kanye West & Mala, les recalés The Game, Gorilla Zoe et Young Jeezy. Lui, il n'en utilise pas, mais je l'aime pas, alors je le recale direct.

Keri Hilson, elle sait chanter, R-Kelly aussi, ils sont sexy les deux, et je ne pense pas qu'ils coucheront ensemble pour autant, mais 2 morceaux ensemble et deux Instant Classic pour moi. Oui, l'autotune, finalement, ce n'est intéressant que quand la voix du protagoniste l'utilisant présente un intêret pour le faire, c'etait ça que je voulais dire en débutant ces 4 paragraphes.


J'ai eu aussi une autre obsession plus saine avant Keri Hilson, c'est à dire n'impliquant pas de gonzesses, c'était de posséder tout le catalogue Rap A Lot. Maintenant que les moeurs ont finalement évolués pour admettre que la musique est maintenant disponible comme on le veut, tranquillement sur une chaise, avec des enceintes pourris d'ordinateur portable, et sans vraiment écouter à fond le dixième de ce qu'on peut télécharger, il serait hypocrite de ne pas s'en servir pour se faire une culture musicale, d'aussi basse qualité que ces enceintes pourris d'ordinateur portable.


Evidemment, je n'ai pas envie de vous dire quoi prendre, parce que tout est à prendre.

16/09/2008

Yo Pauline



"Chère Charlotte, vous êtes morte sur un coup de tête d'une longue maladie". Regis Jauffret.

C'est la première phrase de son dernier livre "Lacrimosa". Sur le suicide d'une gonzesse. Ca peut ne pas parler à tout le monde cette histoire. Mais les rappeurs semblent quand même s'y intéresser sérieusement depuis un bon moment. D'où la légitimité de se poser cette question : Pourquoi cette affaire de suicide dans le rap est importante ?

La réponse me semble purement marketing, et surtout pas du tout une affaire de noirs. The Game, Gravediggaz, Doc Gynéco, Young Buck, Lil Wayne, tous se sont penchés dessus, même sur des couvertures de magazines, et au final, personne ne saute le pas. Seul Kurt Cobain et Disco D ont des couilles. Je ne voulais pas du tout parler de ça finalement, donc passons.

Un peu de Keri Hilson alors, j'avais beaucoup d'espoirs la concernant, même quelques petits sentiments, puis cette photo trouvée sur les 79 autres représentations de sa petite tête sur Last.fm m'a quelque peu stoppé dans mon élan de partage. Mais Polow Da Don + Lil Wayne, on peut bien s'en foutre de ses préférences sexuelles.


Kenny Segal, à part avoir un nom me faisant penser à un cuisinier dans un sous marin qui est super balèze, ça me parle peu. Comme l'actu immédiate du Project Blowed, c'est assez flou. Mais j'ai quand même pris le temps d'écouter l'album du soi-disant "bon producteur du crew". Et bien, c'est assez foireux, et je préfère presque les mauvaises prods avec des bons rappeurs de l'époque plutôt que des prods mieux foutus mais avec des rappeurs qui vieillissent. Il reste le cas Myka 9, qui devrait laisser tomber ces gars là et se faire produire par Ryan Leslie pour exploiter à fond sa voix super.





Et pour finir, et prouver que oui, le rap live avec des instruments, ce n'est pas un truc de vieux connard, le formidable concert de Quik "Live at the House of Blues". Formidable oui, mais ça serait encore mieux sans la censure des insanités, qui parfois est un tantinet pénible. Mais pour ça, le mieux, c'est d'acheter le cd, là, libre à vous d'entendre des nigger, pussy, shit comme si c'etait légal.

09/09/2008

My ambition az a bloggah



Parfois, il suffit de peu de choses pour replonger, le goût du sang, l'odeur de la haine, de l'injustice, le fumet de l'imposture. Pour une fois, l'envie de recommencer ne vient pas d'un message d'encouragement anodin, ni du dégoût de la scène blogolistique restante, mais bien d'un petit message de courtoisie d'un Wordpress voisin, de l'émulation, comme les anciens ils disent c'etait dans le hip hop au début. Ma correction m'interdit de vous le dévoiler, mais l'intéressé, lui il saura.

Et pour cause, il vient de lacher un petit moment de bravoure des ordinateurs en réseau comme on n'en fait plus maintenant, l'internet est devenu aussi lisse que la gueule d'une Lily Allen retouchée honteusement en couverture du Glamour de cet été.

Y'a aussi une part de jalousie, parce que oui, je ne reçois plus de mails d'insultes, plus de propositions de rendez-vous NINJA pour faire des remakes de films d'actions niakoués. Peut être en clamant comme Charles Hamilton sur son blog que je suis le best blogger alive et que vous êtes tous des fiotes, ça marchera, et encore, n'entendrez-vous peut être que le dernier rugissement d'un lion sur le déclin et que votre chemin a vous continuant, vous ne prendrez même pas la peine d'emprunter le mien pour m'achever.

Sinon, le rap, en ce moment, c'est passionnant, mais ça, vous avez surement du mal à vous en rendre compte, parce que je ne suis plus là pour vous en convaincre. Oh oui, quelques blogs tentent bien en vain de proposer 2/3 mp3 d'albums que tout le monde à déja téléchargé sur d'autres blogs une heure avant, mouais, pourquoi pas, certains aiment surement se faire prémacher le boulot.

Alors, oui, y'a une vidéo plus haut, le retour de Kano dans le vrai grime que les gens aimaient y'a quelques années, mais que bizarrement, maintenant, n'en parlent plus. L'album arrive dans quelques semaines, quelques jours, les dates de sorties ne veulent plus rien dire de toute façon. Et je vous l'annonce, ça sera bien, pour vous en rendre compte, rendez-vous sur les blogs une demi journée après que l'album soit leaké et vous y retrouvez quelques morceaux. Je ne ferai plus ça, je n'y éprouve plus aucun plaisir, nul, zéro.

Dorénavant, ici, se retrouveront des choses vieilles, des choses neuves peu évidentes, du nouveau jacques des années 90. Et même de 2005, avec mon petit pote Ryan Leslie, que j'ai découvert sur l'album à je ne sais combien de millions de M Pokora, aucune honte à le dire.

 
Et bisous Somno.



26/05/2008

Cette montagne de merde ?



Ol Kainry, c'est typiquement le genre de rappeur doué, mais qui n'en branle pas une. Il en devient donc rapidement détestable, et pourtant, si il faisait un peu des efforts, il pourrait devenir une icône importante du rap français, mais non, il préfère faire un album de merde en reprenant son gimmick Démolition Man, sympatique au demeurant, mais pour rien n'en faire de bon. L'emulation, il n'est jamais aussi bon qu'avec des autres rappeurs autour de lui, là, c'est la Comera qui s'y colle et ça donne un de ses meilleurs couplets. Ol faignant ouais.

Ol Kainry/La Comera - D'ou viennent les bougs ?

Rakailles 4, c'est un peu notre Carter 3 à nous, sauf que les rappeurs sont moins bons et que c'est plutôt une compilation. L'analogie est loin d'être finement observée, peut être même qu'il n'y aura pas d'autotune, et que ça sortira vraiment, dans pas longtemps, sans plein de snippet de 15 secondes. Alpha 5.20, toujours aussi exotique, Iron Sy, toujours aussi gueulard.

Alpha 5.20/Iron Sy - Je veux m'en sortir

Pour finir, s'apaiser, se remettre du forfait de Gasquet, des ennuis de drogue & d'alcools du jeune Noah, de la défaite de Chelsea, de la victoire des Spurs, de la mort de Camu Tao, Thompson Sue, pas parce qu'elle a trop fait la course, non, mais parce qu'elle est tristoune.

Sue Thompson - Sad Movies Make Me Cry

22/05/2008

Yurp



Domination totale.

Surtout quand Malice & Pusha T se pointent.

Un 9mm qui fait Bang Bang.

The Clipse feat Re-Up Gang - 9mm

21/05/2008

Tu comprends pas, c'est de la phonétique !



Aelpéacha - Matricule 25742

Allez hop, une mixtape avant le nouvel album qui est prévu pour le 16 Juin. Freestyle classique sur un beat classique.

Toutes les infos dont vous avez besoin sont ici. Avec 3 autres morceaux pour pavillonner.

Quelques patates



Ce qui est assez agréable avec UGK, c'est que je n'en suis absolument pas fanatique, je n'en attends jamais rien, et je suis donc à chaque fois agréablement content de trouver ça bien. "Underground Kingz", oui, super heureux j'etais de n'en avoir nada à astiquer pour finalement que ça devienne un "recent classic". Alors là, j'etais aussi assez satisfait de n'en avoir rien à foutre du deuxième solo de Bun B. Oh, celui là, ne deviendra pas un album majeur, mais l'essentiel est déjà là, ça rappe bien du début à la fin, on peut grogner contre des refrains de merde et trouver mignon les hommages de B pour C. Hop, un petit bonus track, un peu couillu, avec Chino XL, ce qui me fait toujours plaisir.

Bun B feat Killer Mike, Chino XL & Bulletproof - Some H's

19/05/2008

NTM, Solaar, IAM, c'est de l'antiquité


Booba - Qui remet ça ?

Bye Bye Lebron



Dès le début de ce morceau, on se rend bien compte que dans la nouvelle génération de chanteuse r&b, Beyoncé domine de la tête et de la taille. Enfin, c'est presque une vieille finalement maintenant, si on regarde bien, les Rihanna, Christina, Cassie, Nicole, des jeunettes. Et y'a surement encore des petites nouvelles de cette année que je ne connais pas et qui veulent toutes un single avec Jay-Z, parce que c'est comme ça dans le r&b. Le petit problème, c'est que rare sont celles qui chantent bien. J'avais envie de mettre Amérie dans ma liste de pépées bien roulées mais loin d'etre vraiment douées, mais non, Amérie, c'est ma deuz' pref, après Madame Carter. Kelis, non, elle est moche.

Beyoncé - Should Have (Now, i know)

Et j'aime bien Ciara aussi, tout comme ce morceau de qualité sonore discutable, la combinaison avec Ludacris fonctionne toujours autant. "Oh", et puis ce "High price", ça sera surement dans 10 ans dans une compil "Meilleur collab' Rap/R&b", entre 16 duos avec une fille en A et Jay-Z.

Ciara & Ludacris - High Price

Edit : Allez, j'ajoute un nouveau petit sondage sur ce thême, parce que bon, le dernier n'a pas remporté un franc succès, juste que vous êtes plutôt surement par amour du rap français globalement musicalement de gauche. Aux Etats Unis, le résultat aurait été bien différent. Les jeunes sont nés avec comme référence Roc-a-Fella, Cash Money, No limit, mais bon, ici, c'est plus Mr R et LCR. Soit.

09/05/2008

Stop, réecoute, Stop, réecoute, Stop réecoute



Lundi, le 12, l'album d'Al-K-Pote, celui de Sefyu, le mini de Despo Rutti. Chargé. Krrr Krrr.

Sefyu/Joey Starr - Seine Saint Denis Style nouvelle série

Un bon Tyga dans le moteur



Je vais encore parler un peu de Lil Wayne, mais très rapidement. Il est fair play ce jeune alcoolo, non content d'être la seule superstar actuelle qui continue d'explorer, et surtout de rapper, il a la délicatesse d'inviter sur ses morceaux des petiots qui ne sont pas en reste. Cory Gunz sur le "A millie", même si bon, il ne se retrouvera pas sur l'album. Mais le geste est là. Il invite aussi souvent Baby, mais ça, c'est une affaire de famille, on ne choisit pas vraiment le talent du coeur.

Donc, avec le super titre digne d'une une de l'Equipe, passons au cas Tyga. Né en 1989 en Californie, cousin d'un mec de Gym Class Heroes et signé sur Young Money Entertainment/Decaydance. Fiche signalique terminée.

Un morceau avec Lil Wayne où il démontre ses capacités et un autre, surement morceau générationnel, une sombre histoire de fille avec AIM, Myspace, un pseudo, et toujours un flow impeccable. Alors, un jour, peut être, un vrai album de lui, de Cory Gunz, le Carter III ? Je ne sais pas, je ne sais plus.

Tyga - AIM

Lil Wayne feat Tyga - California Love

08/05/2008

Keep static like Wool fabric





El-p qui remixe un morceau des Kidz in the Hall, c'est aussi surprenant qu'un morceau de Cam'ron qui ne parle pas de pistolets. El-p en featuring sur un morceau des Kidz in the Hall, c'est aussi surprenant que Cam'ron ne faisant pas son Caliméro.

Kidz in the Hall feat El-p - Drivin down the block (prod El-p)

Le résultat n'est pas surprenant, il est bien, c'est la réunion de deux mondes, le beat s'en ressent, un coup des petits bruits familiers, un autre des nappes oppressantes, et puis El-p qui se pointe au milieu de rappeurs que tout le monde peut aimer.

Cam'ron feat VA- Gun go off

C'est une première salve, avec des drops au début, des rappeurs que je n'arrive pas tellement à identifier, un super refrain duplex, un beat discipline militaire et un son tout pourri.

Bonus beat de Low Deep, un beat bonus que je regrette de voir comme ça sans vêtements, sans personne pour lui apporter un peu de relief, sans par exemple Kano qui n'arrive décidément plus à choisir les beats qui l'habillerait pourtant si joliment.

Low Deep - Never seen me fall

02/05/2008

Fake Live show


Hier, avant hier, peu importe, j'ai réflechi. Qui est mon rappeur blanc préféré ? Je suis dans une période sondage, oui, j'en ai même incorporé un ici, un peu plus bas sur la droite. Un sujet important.

Donc, le rappeur blanc, pas évident, y'a bien Eminem, mais pas assez surprenant, les mc's arabes ne sont pas vraiment noirs, mais pas non plus vraiment blancs, donc ça ne compte pas. Après, hmmm, Mc Serch, non, il reste des rappeurs de l'underground. Necro, bof, les mecs de Galapagos 4, Eligh, pareil, rien à foutre. Bon, allez Edan alors, même si c'est plus le choix du meilleur sosie de Kool G Rap.

Ne sachant officiellement pas écrire, et ne voulant pas me fatiguer, j'ai donc retrouvé sur l'internet ce que je disais d'un faux live d'Edan en 2003, le voici légérement modifié et adapté à notre bonne vieille année de 2008.

"Je ne sais pas si quelqu'un ici a eu la chance d'avoir ce live de 25 minutes d'Edan proche des ces orifices oculaires mais c'est très bon.


Ca débute par Edan dans une ballade folk à la guitare, proclamant tout de go qu'il baise le hip hop et qu'il est en fatigué. Il chante pas mal et nous raconte, comme ça, tranquillement, la vie de personnes ayant des problèmes. Une fille avec ses lèvres bloquées dans sa denture à cause de la mort de son animal de compagnie. Ce genre de choses.

Il enchaine cet agréable échauffement avec Syllable practice sur une instru jazz faite juste avant le show puis change d'instru et fait du mal au micro dans un flow nonchalant qui lui va à merveille.

En tant que grand admirateur du fast rap de 88, il ponctue cette chanson par un freestyle rapide en faisant reprendre par la foule ses fins de phrases.

S'en suit un majestique Drop Some Smooth Lyrics, souffle incroyable sur scène et personne pour faire ses backs et excellente tenue de route des couplets.

On en est déjà a 11 minutes et demi et il poursuit avec un morceau inédit qui s'appelle One Flow sur une instru bien remplie d'une belle ligne de contrebasse et d'un léger saxo. Tout le contraire des derniers morceaux de Mr Oizo.

Rapperfection arrive sans Mr lif et personne ne s'en plaindra. Il fait le premier couplet du morceau et retourne tout sur son passage.

Puis Mic Manipulator avec son agréable sample et le refrain avec la leçon de français, le tout agrémenté d'effets vocaux, bien avant que les rappeurs français peu inspirés aient trouvés en singeant T-Pain & Lil Wayne un moyen de masquer leur médiocrité.

Il finit son show par une démonstration et un hommage a ses idoles (Big Daddy Kane, Schoolly Dee, Zev luv X ...) en rappant sur deux beats old school parfaitement maitrisés et achève la salle avec un freestyle acapella."

Je ne savais pas non plus écrire en 2003, et j'etais un peu naif, sur le coup, je n'avais pas compris que c'etait un faux live fait en studio ce qui rend certaines de mes phrases un peu bidons. Mais comme je ne sais pas écrire, pas grave. Vous êtes habitués.

Edan - Live at Asheville

On m'a aussi suggéré, également sur un forum de sosie, de faire une petite citation de Céline. Je m'éxecute humblement :

"Every night in my dreams
I see you. I feel you.
That is how I know you go on.

Far across the distance
And spaces between us
You have come to show you go on.

Near, far, wherever you are
I believe that the heart does go on
Once more you open the door
And you're here in my heart
And my heart will go on and on"

29/04/2008

Rien à foutre de GTA IV


Hidayet Türkoğlu, Most Improved player, c'est une nouvelle que je me dois d'honorer. Ces playoffs sont vraiment sympas cette année. Si on enlève ces fils de putes de Spurs, tout se passe plutôt bien, certaines séries sont serrées, chose bien pour un premier tour, d'autres se déroulent comme prévues, le beef Lebron/Jay-Z vs Stevenson/Soulja Boy est plutôt rigolo et le suspense est encore présent pour la nomination du MVP de l'année. J'aimerai que ce soit Chris Paul mais ça ne sera pas lui.

Bon alors, il faut un morceau pour illustrer ça, un morceau d'équipe, avec dedans le MIP du rap, dont personne ne se serait douté qu'un jour il serait la plus grande star actuelle de ce sport. Je vous laisse le deviner tiens.

Project Pat feat Big Tymers, Three 6 Mafia, Hot Boyz - Ballers (Cash Money mix)

Et comme super bonus, je vais permette de mettre un album entier, celui de l'autre Big Mike, et comme je suis fatigué, je vais me contenter de reprendre un passage d'un article que j'ai déjà écrit et qui sera mieux ici.

"Big Mike, pour la jeunesse subissant de plein fouet la propagande des Amériques, c'est juste un gros blanc qui fait chier en gueulant sur des morceaux que parfois on aimerait écouter sans son imposante présence. C'est aussi cette nouvelle race de disc-jockey qui ne mixe même pas ces cassettes qui sont en fait des disques lasers. New Orleans, pour la jeunesse, c'est la ville de Lil Wayne, même plus de Cash Money ni de No Limit, non, et pour tous les autres, c'est la ville de Katrina.

Ce Big Mike part donc avec tellement de handicaps pour les jeunes des années 00 qu'il serait presque fastidieux pour moi de parler de son parcours, de sa ville de naissance (que j'ai évoquée plus haut), de son premier groupe avec Mr-32, de sa participation et de sa rapide éviction des Geto Boys et de sa courte chevauchée solo. Mais j'ai quand même envie de citer Notorious B.I.G, un autre gros : "I'm not from Houston, but I Rap-a-Lot". Rap-a-Lot, son label."


Big Mike - Somethin Serious (Rap-A-Lot Records, 1994)