10/03/2006

8off/Agallah/The Don Bishop/Propane Piff et j'en passe



Il est un peu difficile de comprendre quelque chose à la carrière de 8off, mais est-ce bien necessaire de le faire. Enfin passer de Rawkus à Purple city, c'est un grand ecart que je ne peux que respecter. Il a produit pour plein de gens que j'apprécie plus où moins, on peut citer, PMD, Krumb Snatcha, Onyx, Jus Allah, Sean Price, Sadat X. Et il change tout le temps de nom, c'est un peu fascinant, certains le traitent d'opportuniste, je pense qu'il s'en bat les couilles en fait, il veut juste produire.



Le violet est de sorti, c'est on ne peut plus logique puisqu'il forme avec Shiest Bub et Un Kasa l'entité Purple City qui fait parfois de la merde, faut être clair, on peut prendre comme exemple l'infame album avec des français totalement inconnus, et vu ce disque, je prie pour qu'ils le restent le plus longtemps possible.

Roh, je ne fais que critiquer en fait, ça va pas du tout, hop, je me rattrape, un morceau ultra violent avec un Jr Writer qu'on n'a pas tellement l'habitude de voir sur une telle prod. Et c'est une belle & franche réussite.

Agallah feat Jr Writer - Ready to rumble

Un nouveau petit refrain de Juelz Santana est toujours un évenement ici (enfin nouveau, les vrais fans des Diplomats auront surement déjà entendu le part one de ce morceau avec l'hilarante intro du petit juju), ça ne dure pas longtemps, mais le sample vocal est tellement parfait que je ne peux pas resister à le partager. Généreux un jour, généreux toujours (j'adore utiliser cette petite chose avec n'importe quoi tiens).

Agallah feat Juelz Santana - Hood is back


Un bon gros sample comme on les aime, un rappeur qui ne fait pas plus d'efforts que ça. Et moi non plus en fait, j'ai de la fièvre, je vais prendre mes cachets. Ouille Ouille Ouille.

Agallah - NY Survival

1 commentaire:

rino a dit…

à noter que son vrai nom est adolf aguilar
adolf > 8-off
agular > agallah