26/05/2006

A Bruce Willis Nigga



Nexx Level, Ruckus Click, Trigger the Gambler, DV Alias Khrist et surtout Smoothe da Hustler sont quelques noms qui rien qu'à leur simple évocation me rappelle au combien j'ai toujours aimé le rap dur de Brooklyn. En l'année 95, le premier morceau sorti par Smoothe et son petit frère Trigger a été comme une onde de choc que j'ai pu sentir jusqu'à ma petite ville de province. "Broken language" est un de ces morceaux qui part la puissance, la rage contenue prête à exploser, le concept des 2 narrateurs restera comme un des titres marquants du rap new yorkais.

Dans une récente interview, Dany Dan expliquait que ce titre avait été un déclic pour son écriture, regardons donc avec attention le premier couplet du natif de Brooklyn pour bien comprendre :

The money stasher, gun blastin razor slasher
The human asthma breath taker body dump waster
The glock cocker, block locker the rock chopper,
The shot popper, the jock cock glocker
The face splitter, human disgrace getter
The lady shitter, phone joneser sneak over fuck your babysitter
The chronic smokin, gun totin hearse initiator
The crack supplier, the human drug generator
The honey gamer, the chicken tricker
The slick the long dick pussy sticker
The ready to bust that ass kicker
The track manoeuvre, the box barrier
The off of the dome rapper
The c-74 ox carrier.

Si vous connaissez bien le dandy bandit de Boulogne, vous avez tout de suite compris que sa marque de fabrique, les fameux "Timberlandeur, Ménage dérangeur" ne sont justte que l'echo et la réponse francisé du titre de Smoothe da Huslter.
Evidemment que tout ça n'enlève en rien l'immense talent de Dan Dan Dan Danny mais il etait quand même de bon ton de vous proposer cette petite démonstration.

Le chemin de STH ne s'arreta evidemment pas qu'à un maxi comme beaucoup de talentueux rappeurs de NYC de cette période qui après avoir livré "une bombe dans l'underground" retournaient soit dans leur quartier à vendre de la drogue soit en prison, surement aussi à vendre de la drogue, mais ceci est un autre problème.

L'album "Once upon a time in America" arriva dans la foulée sur Profile Records, mais n'eut pas le succès espéré. Pourtant Smoothe tue littérallement l'album, sa grosse voix, son flow lourd & etrangement aérien, son aggrésivité de tous les moments, les répétitions & placements des mots dans ses mesures qui ne sont pas sans rappeler les Diplomats (Jr Writer a d'ailleurs posé sur Broken language dans une des ces récentes tapes) en font pour moi un monument, un album indémodable.
Et puis, je dois aussi vous avouer que j'etais très fier d'avoir le même hoodie que le Hustler affichait avec une certaine décontraction dans le livret de ce disque le cul posé sur les marches de son Brownsville natal.

Après tout celà et un enorme maxi de leur crew Nexx Level avec un morceau à la Bone Thugs & Harmony tout simplement épique, son frère signa sur Def Jam pour un album qui ne sortira jamais, DV alias Khrist, cette sorte de crooner Nate Doggien élastique de Brooklyn n'arriva pas à non plus à percer malgré son énorme potentiel, ils ont tous disparus, Smoothe a du elever son fils suite au décès de la mère, et puis en 2004, ils sont tous réapparus sur le devant de la petite scène du rap pour un album concept avec Ice-t sous le patronyme SMG pour "Sex, money and Gunz", dont je ne vais pas vous parler parce que je ne l'ai pas écouté, l'honneteté prime parfois aussi sur Frooty.

Pour récompenser toutes les personnes ayant eu le courage de lire tout ça, voila du matériel, la vidéo de Broken language, un titre de l'album et une collaboration entre grosses voix eraillées avec Nine.



Smoothe da Hustler - Glocks on Cock

Nine feat Smoothe Da Hustler - Make or take

8 commentaires:

DarkoDawg a dit…

j'aime pas quand les gens ne commentent pas un bon post comme ça. Marrant, on en parlait justement dans le bus de l'écriture anglais/français, de dany dan, des adjectifs, et tout.

Spik a dit…

Il a raison Grand Corps Malade, il faut prendre le bus, on a souvent des discussions intéressantes dans ces engins.

capitaine nemo a dit…

next level click merde, ça tuait tout ce truc. L'album de Smooth est clairement un de mes préfèrés de cette époque, les sons, les flows ça crame. Dommage qu'ils aient disparu ainsi. Et j'ai écouté leur truc SMG avec Ice - T. Bah vaut mieux ne pas l'écouter.

Bon travail les mecs.

Spik a dit…

Merci Nemo.

Et il a un myspace : www.myspace.com/smoothdahustler

Mais on sait bien que la magie s'est envolée.

Frelon a dit…

c'est bien ce post ca me rappelle l année derniere.

Nico a dit…

Han. Chouette. Bien. Souvenirs. Fait plaisir. Merci

Anonyme a dit…

Interesting site. Useful information. Bookmarked.
»

Anonyme a dit…

Hallo I absolutely adore your site. You have beautiful graphics I have ever seen.
»