09/06/2006

Reppin time, you smell me ?



On savait Jim Jones un peu perturbé, un peu foufou, un peu autre, mais je crois vraiment qu'en ce moment on assiste à l'entrée de ce jeune homme dans un monde différent, un monde bien à lui, celui de la folie, oui, je pense que Jim Jones devient fou, mais pas une folie banale, non non, une belle folie, une folie toute Dipset, toute colorée, une folie sympa. Vous pouvez d'ailleurs en avoir une magnifique première preuve & impression grace à la jolie prévisualisation Youtube.

Jim Jones ne rappe plus comme avant, il a l'air constamment pompette, à la limite de la rupture à chaque début de mesure, comme si on allait lui chaparder la fin de ses rimes, il n'a la frousse de personne, il ne pense plus qu'à l'argent comme si il jouait JR dans Dallas, comme Madonna il aime les Allemands & les Mavericks, il veut s'envoler pour Miami, il parle d'armes à feux comme si il avait tourné dans Heat, il fait des morceaux comme si il habitait à Austin, il n'a jamais fait des backs de cette manière, ce style violemment murmurée comme si il se trouvait emprisonné dans le coffre d'une Rover Mini.

Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin. Ballin.

Jim Jones - Reppin time


You dig ?

4 commentaires:

Top Money Boy a dit…

Jim Jones Capo status Dipset Byrd Gang, we fly high, goonies, iiiiiiiiisiiiiiiiiiiiiide, ya smell me !!!

Frelon a dit…

ouai voila, les runners sont costauds

POUSHK a dit…

il me fo le nom de l'herbe que ce type fume!
dipset all day every day

Anonyme a dit…

Best regards from NY!
» »