02/07/2005

Frankfürter Scheißen


Cocoon ne bénéficie pas de la même cote de popularité que son homologue moniquois Gigolo. Il faut dire qu'on est loin du rhytme boulimique du label de dj hell. Pour sa tructure sven väth, le garnier allemand, tappe dans la qualité et on lui donne raison. Cocoon c'est un peu le son techno idéal (electro, minimal, dark) que l'on retrouve dans les fameuses "cocoon compilation". La "D" est à mon avis une des meilleurs compil tech de ses 4 dernières années, avec Flügel, Ada, Rother, Carretta, Rusnak etc...
La cocoon E, récement sortie la joue plus dans l'ère du temps avec bon nombre d'artistes tendance progressiv minimal (holden, eulberg, wruhme). Mais, paradoxalement, c'est le concurent Hell qui se démarque avec sa jackin tech et son synthé à la Le Car.
Un autre pionier techno allemand a fait son retour sur cocoon : Richard Bartz, qui vient de relancer en parallèle son propre label Kurbel. Un track aux influences EBM, puissant, et qui devrait à coup sûr plaire à maman.
Le prochain hit du label est a mettre à l'actif d'Oliver Koletzki, un preque parfait inconnu qui balance des cool mix sur son site .

3 commentaires:

kraeger a dit…

Cocoon c'est aussi un peu le nom d'un des meilleurs films de steven spielberg. Je veux dire qu'il y a un passage break dance et les heros ne sont autres que le jeune D.A.R.Y.L. et MAOUNEY de police academy. Ca meritait d'etre souligné.

Ferragus a dit…

cocoon n'est pas de spielberg mais de Ron Howard...

kraeger a dit…

Erreur!