17/03/2006

Discow beat





Silent Signals - Waiting For Reaction
+
Divider - Cold Eyes

Deux extraits de la compil' célébrant le 5éme anniversaire du label berlinois Das Drehmoment qui fait la part belle à une electro disco new wave. Oui parce que 5 sorties en 5 ans, ça se fête. Alors pour l'occasion, ils ne lésinent pas. Allez pas de chichi : que des inédits, cheesy (souvent), serrieux (moins). C'est ça Das Drehmoment.

Silent signals alias Dirk Torben fait partie du projet Echo West, duo auteur dans les années 90 d'une coldwave minimale mystérieuse et apparemment reconnue. On peut le rencontrer aussi sur le label électro toulousain : Invasion Planète.
Difficile de ne pas succomber à Waiting For Reaction largement influencé par Moroder et Kraftwerk (l'album Man Machine - Model, Metropolis). A la différence près que l'atmosphère est ici bien plus tendue. Glaciale même. On se sent perdu à l'écoute de cette voix noyée dans l'écho. A l'instar de certaines productions du label Bunker, on distingue une incitation à la révolution. Bouge ton cul, suis le cortège, l'homme qui tient un mégaphone dans la main droite et un clavier dans l'autre. Calques tes pas sur les siens. Voilà. Ton pognon. Files ton pognon.

Changement radical d'ambiance avec Divider, déjà pensionnaire du label et également remarqué sur Beautycase Record. Disco laser Uptempo. Les vacances estivales à Rimini. La drague, le jeu des regards dans ce club ouvert sur la plage. Il faut être le meilleur sur la piste pour pouvoir ramener Natalina dans sa tente.

Rude 66 - Break The Silence

On avait déjà parlé de ce neerlandais ici même. Pas besoin de s'étaler sur le sujet. Premier maxi sur Vynalogica, le label du Centre for Electronic Music d'Amsterdam. Le CEM est une sorte de méga-studio d'enregistrement avec plein de synthés vintage et autres gadgets qui coûtent la peau du cul qui peuvent servire à faire de la musique, de manière analogique. Legowelt, Solvent, et Bangkok Impakt y ont déjà posé leurs petits doigts velus.
Pas de surprise pour ce The Strings of Death EP : une electro captivante, sans concession. Si ce n'est Break The Silence, totalement à contre temps du reste du maxi. Un morceau sous fond d'italo disco chanté au vocoder, accompagné de synthés catchy 80's. Et c'est ce qu'on aime. Les trucs racoleurs.

Et comme ici on est des gens sympas, on rend la pareille à Trax en donnant un coup de pouce à leur petit blog.

4 commentaires:

hianta a dit…

allez, soyez gentils, achetez vous un serveur .free pour vos mp3s. en plus c'est gratuit.


bisous.

telefuß. a dit…

je ne vais nommer personne mais, quelqu'un n'est pas d'accord.

et bisous.

Spik a dit…

Hianta, je ne suis pas d'accord.

Voila.

Et je ne vais pas réexpliquer pourquoi, je l'ai assez fait.

hianta a dit…

PFFF.